Citation

" Je crois que l'art est la seule forme d'activité par laquelle l'homme en tant que tel se manifeste comme véritable individu. Par elle seule, il peut dépasser le stade animal, parce que l'art est un débouché sur des régions où ne domine ni le temps, ni l'espace ".
Marcel Duchamp.

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS31XUHfPI_z6cUsW6mDsHQhm8QodfnVaO0cpBnJwV4tp9RxcC2vg
NICOLAS DE STAEL (1914 St Petersbourg - 16 mars 1955  Antibes)
Dimanche 10 février 2013 7 10 /02 /Fév /2013 19:28

CITY LIFE -STEVE REICH

Steve Reich : Né en 1936

Compositeur  et musicien New-Yorkais. Un des chefs de file de la musique « minimaliste » (appelée en France « musique répétitive »), courant très important de la musique savante américaine à partir des années 60.

Petit, il apprend le piano et joue Mozart. A l’âge de 14 ans il découvre la musique du XXème siècle (Stravinsky, Miles Davis, Bela Bartok, Kenny Clarke, Charlie Parker…[1]) Batteur de jazz dans ses débuts, très influencé par le jazz « moderne », il étudie les percussions africaines au Ghana, puis le gamelan indonésien aux Etats-Unis. Toutes ces influences se retrouvent dans sa musique.



[1] Bela Bartok : 1881 1945 compositeur Hongrois marquant du début du XXème siècle. Igor Stravinsky : 1882 1971, compositeur russe très important, auteur notamment du sacre du printemps. Miles Davis : 1926 1991, trompettiste de jazz, à l’origine du jazz « cool ». Charlie « bird » Parker : 1920 1955, saxophoniste de jazz, « inventeur » du jazz be-bop. Kenny Clarke : 1914 1985, batteur de jazz, co-fondateur du Modern Jazz Quartet, fondateur d’une école de batterie à Paris.

 

Musique minimaliste

La musique minimaliste est un courant de musique contemporaine apparu dans les années 1960 aux États-Unis, qui représente une part importante de la musique savante de ce pays.

En France, le courant est fréquemment appelé musique répétitive, et désigne plus spécifiquement l'ensemble des œuvres utilisant la répétition comme technique de composition.

Plus qu'un retour à la tonalité, le courant est surtout caractérisé par l'utilisation d'une pulsation régulière et la répétition de courts motifs évoluant lentement.

Au-delà d'un mouvement de réaction au sérialisme, alors dominant en Europe, la musique minimaliste marque l'émergence d'une musique américaine novatrice, déliée de ses attaches européennes.

Les compositeurs minimalistes ont aussi opéré un retour vers plus d'émotivité musicale, au lieu de l'approche essentiellement intellectuelle de la musique sérielle, ou l'approche conceptuelle de la musique expérimentale telle que la pratique John Cage. Après des débuts difficiles hors des circuits traditionnels de la musique savante, la musique minimaliste a acquis l'adhésion d'un certain public, venant parfois d'univers différents comme le jazz, le rock, les musiques improvisées, ou la musique électronique. La télévision et le cinéma ont utilisé abondamment cette musique.

 

 

Mouvement:Check it out   (A)

Tempo:Vif

Echantillons:

« Check it out » (camelot de Manhattan)

Klaxon (de Porsche !)

Moteur (donne le do…)

Portière

Frein pneumatique (de bus et de métro)

Crissements de pneus

Alarme d’antivol

Carillon de métro

Construction:

l'ensemble du premier mouvement est construit autour de l'intonation vocale du camelot (Check it out) constituée d'un motif ascendant de trois notes sol/sib/do.
Tous les thèmes de ce mouvement dérivent de cette formule.

Reich utilise la répétition et l’écriture en canon (effet d’écho)

Le mouvement commence et s’achève par une succession d’accords.

Evocation:

Mouvement rythmé, vif. Evocation de la vie trépidante de New York. Les sons utilisés sont ceux que l’on entend dans la rue.

 

"1er mouvement :
Ecriture simple, pas contemporain. Chiffrage binaire (2/4, 4/4, 3/4) et début avec accords tenus.
Introduction : chaque instrument a le même rythme = masse sonore, faisant pensé à l’orgue. TUTTI (tout
l’orchestre joue). Ecriture verticale en accord (superpose les notes). Genre musical de la choral, écriture voix en
accord = côté solennel. Absence de rythme puis thème neutre.


1ère partie : A.1) intro joué par alto, vibraphone, piano toujours autour des mêmes notes. Partie rythmique
importante car il y a peu de notes. Petit à petit, autres instruments entrent mais en décalés -> donne effet d’écho,
déphasage progressif. Sampler ajoute bruits. Phrase se développe progressivement, d’autres cordes s’ajoutent avec
notes tenues, puis le hautbois entre. = Crescendo orchestral, tenues de notes épaississent la couleur générale.
Cymbale fait des coups secs étouffés associé au bruit des moteurs de voiture.


2e partie : A.2) construite de la même manière mais changement de tonalité. Même rythmique que A1 et
même décalage. Intensité plus forte (nuance). Vibraphones, piano, alto, violoncelle donnent une dynamique
rythmique. Progressivement les notes des violons sont tenues, puis hautbois puis flûtes et clarinettes commencent
(peu).


3e partie : A.3) même principe d’écriture. Côté rythmique amène l’intensité plus forte. Les notes ne sont plus
tenues par cordes mais par vents. Bruitage toujours présent. Répétition des accords = couleur tonale. Point de
départ : plus d’instruments pour le thème. Jonction : point culminant avec le check it out.


4e partie : A.4) bribes du thèmes avec période de suspension et relâchement. Tête du thème plus épurée,
toujours en écho et décalage. Cordes reprennent leur rôle traditionnel plus classique. Seront à nouveau mises en
avant, elles prennent le dessus (contrairement à A3). Comme pour les autres parties, les vents montent
progressivement et pour la 1ère fois, ils ont un thème rythmique. Entrée de la grosse caisse qui annonce la fin du
mouvement.


CODA: (conclusion) Le check it out ralentit (triolet). Etire la valeur, laisse oublier l’intensité rythmique très
forte jusque là, permet de ramener le choral du début. Ralentissement du thème. Se termine TUTTI et enchaîne avec
le 2e mouvement avec les accords."

lire en entier

 

Chroni(qu)es new-yorkaises 

  "  Dès l’ouverture de City Life, par conséquent, s’instaure un travail sur le temps et sa perception par l’auditeur. Il s’agit plus précisément de mettre en œuvre une tension entre un temps uniforme, ou du moins perçu comme celui d’un ensemble fonctionnant de façon mécanique et répétitive, et des longueurs et durées variables qui, par le biais de décalages légers et imprévisibles "

 

 

 

HISTOIRE DES ARTS:

-Diaporama : architecture, peinture, danse, musique cycle de la vie…

http://farm2.static.flickr.com/1246/538283911_283b08d7b6.jpg http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2007-12/2007-12-11/article_hlm_illustration.jpg  

http://www.christianerobin.com/danse/rambert_ballet.jpg


 

-Vidéo : clip de Seven Nation Army des White Stripes.

Couleurs, formes, prise de vue...

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSjNZg-HHE8VvxnGJtTFKwDQfkSWEVDBY12MdCOxMZG5yceQXjBPA

Les arts du langage:

La poésie

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQG6ecivun4WPaUF_iLM0ARxeR04g49E9LvODAdUhAroxDbVeuu

 

Les arts de l'espace:

Architecture

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRtGPSCVQjYJ3Sjnebijj_k_xJROMizJRBoE8OglAVVt1i9g1XTgg http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXYdkWFnlMhe7YRJvlpZMW-GiLGr-WCBW8byVZ6ya9lbbQLSRhTQ

 

Les arts du visuel:

Pop Art:

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT7C1sYKEqFNem8y5IfhE_6Upoh5iyHYDZqGISRNP3O5ADUQsXTuA

 

La photographie:

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSMHcsGfapft34mJSSgPBHv18QofkUlLuHcFQLkQPV1EmPyvV1L0w

 

Les arts du quotidien:

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR7dMr8tVHDy69PQPFzHGRbLVkmhsqLbWrT-CQfXKShgZ5R609heG1X48I

 

Les arts du vivant:

Education physique et sportive: entrainements...

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRcO9kXEYzW63bkxnGJMQGsuFpJi9YY-up36cZjq2FYjtPjmNuG

 

Sciences de la Vie et de la Terre: cycle de la vie...

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ1tkMVIHkHgNc-TwgRz8xDE7YL3AHbUJmCI48o9WaId0aR74Pf

 


 

Par mme.carpentier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés